La lettre aux amis

N° 196

Décembre 2019

196-Lettre-aux-Amis

SOMMAIRE

- Le mot de la Présidente
- Portrait de femme : Clémentine Mankowska, par Lilianne Gibault 
- Camille Bonin, un héros méconnu, par Michel Adrien
- Harry Baur et la Bosse ambrée à l'Herbaudière, par Marie-Thèrése Reed
- Une Grande-Rue peut en cacher une autre, par Christian Martin
- Les Littér-elles, par Bernard Pénisson

-
Les échos de l’île 
- Vie de l'association
 
Compte rendu de l'assemblée générale du 8 août 2019
  Rapport d'activité 2018-2019 de la Commission Nature et Environnement ,
  Les dernières activités de l'association

  "Le château de Noirmoutier", un livre de Marie-Pierre Baudry



RÉSUMÉ DES ARTICLES DU NUMÉRO 196

 

Portrait de femme : Clémentine Mankowska, par Lilianne Gibault

Après son arrestation par la Gestapo et sa détention à Nantes, Clémentine Mankowska s’installe à Noirmoutier. Ses connaissances des langues française et allemande l’ont amenée à être recrutée comme interprète auprès de la Kommandantur. Elle tisse des relations avec la population de l’île et rend de nombreux services. Elle s’installera sur l’île après la guerre, en 1967 et elle sera trésorière de notre association. Un destin hors du commun à découvrir.

 

Camille Bonin, un héros méconnu, par Michel Adrien

Personnage connu à Noirmoutier où il a été mécanicien radio du canot de sauvetage de L’Herbaudière, le Georges Clemenceau, il a été également décoré à la Sorbonne, avec six autres membres de l’équipage pour le sauvetage de l’Atlante. Et pendant la Deuxième Guerre mondiale, il a sauvé trois des quatre soldats allemands, partis en plein hiver sur une annexe qui a chaviré. En remerciement de cet acte héroïque, Camille Bonin a demandé la libération de trois prisonniers de guerre retenus dans les stalags en Allemagne. La suite est à lire dans cet article…

 

Harry Baur et la Bosse ambrée à L’Herbaudière, par Marie-Thérèse Reed

Monstre sacré du cinéma français de l’entre-deux-guerres, Harry Baur avait été séduit par l’île de Noirmoutier où il possédait une maison aujourd’hui disparue, la Bosse ambrée. Bien qu’une rue de L’Herbaudière porte son nom, peu de Noirmoutrins connaissent le personnage que nous vous proposons de découvrir.

 

Une grande rue peut en cacher une autre…, par Christian Martin

L’actuelle rue du Général Leclerc et la Basse Rue étaient très animées car beaucoup de commerces y étaient installés. Nous vous emmenons pour une promenade au fil du temps et à la découverte de ces activités aujourd’hui disparues.

 

Les Litter’elles, par Bernard Pénisson

La deuxième édition de ce salon du livre au féminin s’est tenue à L’Epine au début du mois de septembre. Bernard Pénisson décrit le salon et relate avec beaucoup d’esprit et d’humour les tables rondes.

 

Vie de l'association

Compte rendu de l’assemblée générale du 8 août 2019

Comme chaque année nous publions le compte rendu de l’assemblée générale annuelle.

Il est suivi du Rapport d’activités 2018-2019 de la Commission Nature et Environnement qui sera publié ultérieurement dans la rubrique Environnement de notre site.